Bienvenue

février 16, 2017 2:42

Written by

Projet de Promotion de collaboration entre les fds et la population civile

Nom du projet  PROMOTION DE COLLABORATION ENTRE LES POPULATIONS CIVILES ET LES FORCES  DE DEFENSE ET DE SECURITE POUR LE RENFORCEMENT DE LA SECURITE COMMUNAUTAIRE.

  1. Montant du budget   99 000 000 FCFA
  2. Bailleurs de fonds    JICA à travers le PNUD   
  3. Année démarrage, année clôture, durée   2015-2016
  4. Zone d’intervention (région, départements, communes, etc.)  REGIONS DE DIFFA, TAHOUA, AGADEZ ET TILLABERY.
  5. Problématique à laquelle le projet s’attaque

Problématique de la collaboration entre les forces de défense et de sécurité et les populations

La confiance du public envers les forces de défense et de sécurité reste faible au Niger. Cette situation joue sur les réponses aux nombreux défis de sécurité internes et externes auxquels le pays est confronté.

L’insuffisance de dialogue ouvert et de confiance entre les communautés et les forces de défense et de sécurité porte atteinte au rôle des acteurs chargés de la sécurité des personnes et des biens. Cela joue sur la mission première de fourniture de service essentiel aux populations. Le défaut de dialogue entrave également la circulation de l'information des communautés vers les FDS et les autorités administratives dans la logique d’une complémentarité nécessaire entre les différents acteurs pour une bonne délivrance de ce précieux service, qu’est la sécurité. A travers différentes analyses, les autorités nigériennes ont identifié que les secteurs de la défense, de la sécurité et de la justice sont caractérisés par l’usage des notions du secret de défense et de la sécurité,  ce qui limite les possibilités de communication, d’information et d’échanges entre les acteurs de la défense et de la sécurité et  les communautés ou acteurs organisés. Selon une étude commanditée par la Haute Autorité à la Consolidation de la Paix (HACP) et le PNUD en 2014 sur les conflits frontaliers[1], il est ressorti que  « les FDS adoptent des postures qui  les éloignent des populations et sont, de ce fait, considérés comme des occupants ou des envahisseurs ». Il en résulte une mauvaise perception de leur  rôle par les  populations; la peur et la méfiance face à l’uniforme. Ce qui dresse  une barrière entre populations civiles et FDS et par conséquent, un défaut de communication et une rétention de l’information de part et d’autre, préjudiciable à la sécurité.

 

 

 

  1. Objectifs (général, spécifiques)

 

gion de Tahoua Département de Tchintabaraden et Tassara et communes de Tchintabaraden et Tassara.                                                                                                la collaboration des populations avec les FDS est effective

Objectifs spécifiques[SH1] 

  • contribuer à mettre en place un cadre d’échange et de dialogue entre les FDS et les citoyens à travers des activités communes ;
  • contribuer à une appropriation citoyenne des différentes missions des FDS ;
  • sensibiliser les populations sur la nécessaire coopération avec les FDS pour une sécurité renforcée.
  • Organiser des rencontres sportives et culturelles entre les populations civiles et les FDS dans une  localité des quatre régions :Bani bangou(Tillabéry),  Tillia(Tahoua), , ingall(Agadez)
  • faire passer des messages de sensibilisation sur l’importance de la participation communautaire à l’amélioration de la sécurité, sur le rôle des responsables communautaires, des leaders religieux,  la citoyenneté,;
  • produire et faire passer  des sketches sur le  règlement des conflits, le contrôle routier, le contrôle d’identité, le rôle des patrouilles mixtes, la participation citoyenne, l’appui mutuel à tous les niveaux entre les FDS et les civils ;
  • ouvrir des dialogues/ échanges entre les animateurs des radios et les auditeurs
  • Elaborer les TDR de mission de suivi et  d’évaluation et de reportage
  • Réaliser des missions suivi/évaluation et  de Publireportage
  • Tenir des réunions pour la programmation des activités
  • Produire et transmettre les rapports mensuels d’activités
  • Identifier des mécanismes/outils adapté de suivi
  • Elaborer des outils d’animation, de suivi
  • Evaluer les outils d’animation pour le  suivi
  • Confection de gadgets pour les participants
  • clarifier les rôles des parties prenantes (FDS et populations) ;
  • renforcer les capacités des participants sur la citoyenneté.
  • Animer de causeries de groupe
  • Produire et vulgariser des plans d’engagement participatif pour la sécurité communautaire issus des ateliers de formations par les pairs 
  • Dynamiser les mécanismes, comités de paix existant déjà
  • Identifier des  points focaux au niveau des quartiers, villages ou hameaux
  • Faire le plaidoyer auprès des sociétés de téléphonies pour une flotte pour les points focaux
  • Mettre en place un numéro vert et une flotte pour  la coordination
  • Organiser des rencontres de coordination (Gouverneur, FDS, patrouille mixte de sécurisation et Leaders communautaires)
  • Elaborer des rapports d’alerte et de prise en charge des incidents sécuritaires
  • Clarifier le rôle et les missions des comités de paix et de sécurité de la région de Diffa ;
  • Permettre aux membres des comités communaux et aux FDS d’échanger et de comprendre mutuellement la complémentarité des missions de chaque partie ;
  • Renforcer les capacités des participants  dans la collecte et l’analyse des informations relatives aux questions sécuritaires ainsi que leur compréhension du concept de citoyenneté. 

 

  1. Résultats attendus

La mise en œuvre des activités de la HACP dans le cadre du projet « Promotion de collaboration entre les populations civiles et les forces  de défense et de sécurité pour le renforcement de la sécurité communautaire » a permis d’atteindre quatre résultats à savoir :

  1. Le dialogue est amélioré entre les populations et les forces de défense et de sécurité (FDS) à travers l’organisation d’initiatives communautaires et d’activités de sensibilisation
  2. Des mécanismes/outils de suivi adapté en lien avec les activités de sensibilisation sont utilisés pour évaluer le changement de la perception des FDS par les populations
  3. Le niveau de connaissance des populations est rehaussé sur les questions relatives à la sécurité communautaire
  4. La prise en charge rapide des incidents sécuritaires par les institutions de sécurité est accrue/efficace grâce aux mécanismes communautaires d’alerte précoce et la coordination avec les autorités locales.

 

  1. Stratégie d’intervention

Le choix des activités se fera avec les populations.  Ces activités visant à  faciliter les échanges entre  les populations civiles et les FDS seront mises en œuvre dans les localités suivantes : Bani Bangou, Tillia, Ingall,.

Les missions d’informations et formation des équipes seront faites au niveau de ces différentes localités et un calendrier sera dressé pour les différentes compétitions. Dans chaque localité l’activité s’effectuera en présence des autorités administratives et coutumières, les cadres de la HACP, les responsables des FDS, la société civile.

Parallèlement des thématiques en lien avec la sécurité, la consolidation de la paix feront l’objet de diffusion ou de communication. Par ailleurs, des affiches, des banderoles seront élaborées, des films de sensibilisations seront projetés, des  messages seront diffusés et des T-shirts seront élaborés pour être portés par les différents joueurs, les populations, etc.. A la fin de chaque activité (sportive ou culturelle)  une récompense symbolique sécurité communautaire sera  décernée  par la HACP dans chaque localité.

Les cibles de cette activité sont  les FDS et les jeunes femmes et hommes, Cent (100) bénéficiaires directes dans chaque localité soit un total de trois  cent (300) personnes.

 

  1. Partenaires de mise en œuvre

Le Ministère de l’Intérieur, les radios communautaire, GENEVICO , l’ORTN

 

 


[1] Evaluation de référence des besoins prioritaires de prévention et gestion des conflits transfrontaliers dans les régions d’Agadez, diffa, Tahoua et Tillabéry pour l’élaboration d’un prodoc pluriannuel

 


 [SH1]Vous avez lister les activités et non les objectifs spécifiques. A revoir

Tags:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Search